Sur la piste d’athlétisme

Gérard, Kees et Freek sont allés à l’école ensemble pendant des années, ils vont et reviennent toujours à l’école avec eux trois. Ils font aussi du sport ensemble. Depuis plusieurs années, ils font de l’athlétisme. Chacun d’eux a un rôle différent en athlétisme. Une chose qu’ils font toujours en même temps : ils font beaucoup de tours pour la condition. Gérard aime beaucoup le saut à la perche, Kees est un sauteur, Freek court avec fanatisme. En ce moment, il s’entraîne pour le marathon. Aujourd’hui, ils sont allés au terrain de sport de bonne heure. Il n’y a pas d’école pour l’instant, les vacances viennent de commencer. Les garçons aiment être sur la piste d’athlétisme tôt et commencer à faire du sport.

Il fait beau, le soleil est déjà léger et il n’y a presque pas de vent. Les vélos sont placés dans le rack, puis ils entrent dans le bâtiment. Bonjour messieurs, appelle le responsable du terrain, vous êtes à nouveau là de bonne heure. J’ai tout préparé pour que vous puissiez utiliser une loge. Merci, Kees, disent les garçons de la chorale. Ils entrent dans le couloir et ouvrent la porte de la première loge. Les sacs arrivent par avion et finissent sur les bancs. Gérard s’assoit, desserre les lacets de ses chaussures et les enlève. Le reste de ses vêtements suit également. Quand il se lève et enlève son caleçon, il regarde ses amis. Freek est également présent et son slip finit dans le sac de sport, Gérard regarde la bite de Freek avec intérêt pour la première fois.

Il doit avaler parce que c’est seulement maintenant qu’il voit que Freek en a une assez grosse. Je pense que cette bite est déjà un peu excitée parce que boiter est différent, pense Gérard. Ses yeux se portent sur le corps de Kees, il est en fait juste plus musclé que Gerard et Freek et sa bite est également autorisée à être là. Gerard voit juste avant que Kees ne mette le pantalon de sport par-dessus, que la bite de Kees pointe vers le haut et ne peut être poussée que juste en dessous du bord. Le coq de Kees n’a pas tort non plus, bien qu’il soit légèrement plus petit que celui de Freek. Gérard passe la langue le long des lèvres et sent une agréable piqûre dans le bas-ventre, il met rapidement ses vêtements de sport. Dans son pantalon, il sent que sa bite ne cesse de grossir. Êtes-vous prêt ? Demandez à Kees, puis nous irons d’abord faire une belle course. La porte s’ouvre et les garçons entrent sur la piste d’athlétisme. Chacun avec sa propre pensée, ils commencent à se réchauffer. Lorsque les muscles sont bien détendus, ils commencent les tours de piste sur la piste en cendre.